PROTHÈSE DENTAIRE FIXE

Pour pallier le manque ou l’endommagement des dents, il existe plusieurs dispositifs dont la prothèse dentaire fixe ou conjointe. Découvrez de quoi il s’agit et quels sont les différents types de prothèses dentaires conjointes.

Prothèse dentaire fixe : définition et dispositif
Les types de prothèses dentaires fixes

Prothèse dentaire fixe : définition et dispositif

La prothèse dentaire fixe, ou prothèse dentaire conjointe, vise à remplacer une ou plusieurs dents manquantes ou encore à consolider des dents abîmées pour retrouver une dentition normale. Contrairement aux prothèses dentaires amovibles, les prothèses dentaires fixes se portent de manière permanente. La mise en place d’un tel dispositif dentaire fixe a alors pour but de rétablir la fonction de la dentition (notamment la mastication) et par la même occasion d’améliorer le rendu esthétique. Par ailleurs, les prothèses dentaires conjointes sont biocompatibles et confèrent à la fois durabilité et esthétisme.

Les types de prothèses dentaires fixes

La couronne dentaire

Lorsqu’une dent naturelle est endommagée, le chirurgien-dentiste peut proposer la pose d’une couronne dentaire en céramique ou en porcelaine. Dans ce cas, la dent détériorée est conservée. Cette prothèse dentaire fixe imite la forme d’une dent normale, et se positionne sur la dent malade pour la recouvrir. Ainsi, le patient retrouve une dent à la fois fonctionnelle et esthétique.

Le bridge

De longueur variable, le bridge est une prothèse dentaire conjointe qui peut remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Il consiste en un ensemble de dents artificielles reliées entre elles. Par ailleurs, la mise en place de ce dispositif nécessite une première étape de limage de 2 dents originelles, qui vont servir de piliers pour maintenir le bridge dentaire en place.

La prothèse fixe sur implant

Parmi les prothèses dentaires fixes, on retrouve également la prothèse fixe sur implant pour remplacer une dent absente. L’intervention nécessite tout d’abord le vissage d’un implant dans l’os de la mâchoire qui fera office de racine artificielle, suivi d’une longue période de cicatrisation pouvant s’étendre à plusieurs mois. Une fois que l’intégration de l’implant est complète, la prothèse dentaire, qui reproduit la forme d’une dent, est fixée sur cet implant pour reconstituer la partie visible de la dent. Cette technique peut être employée pour combler le manque d’une seule dent (implant unitaire), de plusieurs dents, ou parfois pour remplacer l’intégralité de la dentition. Dans ce cas, plusieurs implants sont mis en place, mais la prothèse dentaire fixe est unique. Enfin, il s’agit d’une solution permanente, durable, stable, et fiable sur le long terme.

L’inlay et l’onlay

Assez récente, cette méthode consiste en la réparation et consolidation d’une dent endommagée à l’aide d’un matériau composite. Dans le cas de l’onlay, la résine est collée sur la dent naturelle abîmée pour reconstituer une forme normale. Dans le cas de l’inlay, le composite consolide la dent originelle par l’intérieur.

Pour en savoir plus sur les prothèses dentaires, vous pouvez consulter la page relative aux prothèses dentaires amovibles.

Menu
PRENDRE RDV

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer