Bruxisme : qui consulter ? Et que faire ?

« Bruxer », autrement dit grincer des dents pendant la nuit, soulève de nombreuses interrogations pour les personnes sujettes à ce trouble et leur entourage. Qui consulter et que faire en cas de bruxisme ? Détails ci-dessous.

 

DÉFINITION DU BRUXISME

 

Le bruxisme concerne 10 à 15% de la population française. Bien que l’on rencontre du bruxisme diurne (souvent associé à un tic), ce grincement des dents est principalement nocturne, perturbant la qualité du sommeil. La mâchoire se serre de manière intempestive, ce qui a pour symptômes une usure prématurée des dents, une douleur à la mâchoire (blocage ou contracture) et / ou un mal de tête au réveil, et bien entendu, une grande fatigue pendant la journée, due à la dégradation de la qualité du sommeil. Parfois, le bruxisme peut également occasionner des dommages à l’oreille interne, occasionnant des acouphènes et des sensations de vertige.

 

La durée et l’intensité du bruxisme varient au cours de la nuit, sans pour autant réveiller le dormeur dans la majorité des cas : son sommeil est simplement fragilisé, moins efficace. Le bruit des dents qui grincent alerte généralement le-la conjoint(e).

 

Les causes du bruxisme sont souvent l’anxiété et le stress, mais la consommation de tabac et d’alcool, les désordres endocriniens, troubles neurologiques ainsi que les problèmes viscéraux peuvent être à son origine.

 

BRUXISME : QUI CONSULTER ?

 

Le bruxisme ne dispose pas de traitement à l’heure actuelle. Il est seulement possible de traiter ses symptômes.

 

Comme il est très souvent causé par l’anxiété et le stress, il est recommandé de consulter un psychothérapeute, un hypnothérapeute ou encore un acupuncteur, qui favoriseront le relâchement des tensions.

 

Enfin, un praticien posturologue pourra conseiller le port d’une gouttière, réalisée par le prothésiste après une prise d’empreintes chez le dentiste. Le spécialiste à consulter est un chirurgien-dentiste spécialisé dans l’endodontie.

 

BRUXISME : QUE FAIRE ?

 

Des techniques telles que la psychothérapie, l’hypnose, le sport, la relaxation, ou encore l’acupuncture peuvent aider. Les traitements médicamenteux anxiolytiques peuvent être utilisés sur le court terme. En complément, un traitement homéopathique peut être efficace. Les somnifères seront cependant à éviter.

 

En « solutions » naturelles au bruxisme, des infusions de plantes relaxantes pourront aider à éliminer les tensions, ainsi que des massages de l’articulation des mâchoires à l’aide d’huiles essentielles myorelaxantes et anti-inflammatoires naturelles (gaulthérie couchée, basilic tropical, romarin à camphre notamment).

 

En complément d’activités favorisant la relaxation, il est recommandé de porter une gouttière dite « occlusale segmentaire basse » la nuit, à poser sur l’arcade dentaire du bas. Celle-ci empêchera le contact des deux mâchoires, protégera les dents de l’érosion, et favorisera le repos des mâchoires.

Articles similaires

Menu
PRENDRE RDV

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer